Vimy, ensemble, autrement!

Autre

loppsimatuer

Ce badge sur votre site ?

 

 

Comme je l’annonce dans mon billet d’hier, je suis donc en pleine campagne pour les élections cantonales.

Je me présente en tant que suppléante sur le canton de Vimy, dans le Pas-de-Calais, près d’Arras.

C’est un canton très vaste (plus de 30 kilomètres de long) et très rural (plus de 20 communes sur le canton).

Je vous tiendrai au courant de la campagne… Pour l’instant, on est en train d’apporter la dernière touche au blog de campagne avant de le lancer, je vous « dis quoi » comme on dit ici 😉

 

Sinon en attendant je peux déjà vous présenter mon titulaire, Bernard Milleville!

 

 

Bernard est maire de Thélus, l’une des 20 villes du Canton. Il est issu de la société civile de gauche et Europe Ecologie-Les Verts a conclu avec lui un accord politique.

La Voix du Nord a consacré samedi un article à notre candidature, que je vous laisse découvrir ci-dessous et sur le site du journal

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Bernard Milleville et Marine Tondelier, un ticket expérience et jeunesse, à gauche


 Bernard         Milleville, maire de Thélus, a 61 ans. Sa suppléante, Marine         Tondelier, en a 24.

Bernard Milleville, maire de Thélu, a 61 ans.

Sa suppléante, Marine Tondelier, en a 24.

“On dit souvent des retraités qu’ils sont souvent plus occupés que lorsqu’ils avaient une activité professionnelle. Bernard Milleville, le maire de Thélus, retraité depuis un an et demi, entend lui aussi, ne pas se reposer sur ses lauriers puisqu’il brigue un mandat de conseiller général dans le canton de Vimy. “J’ai envie d’y aller, je suis disponible, j’ai envie de m’engager pour améliorer la vie quotidienne des habitants de ce canton. … ”

Il se lance quand même, en assumant son penchant « Divers gauche société civile ». Une position marquée, puisque sa suppléante vient d’Europe Écologie – Les Verts. Il s’agit de Marine Tondelier, 24 ans. Une alliance nouée« dans le cadre d’un partenariat bien établi ».  « Nous défendons des valeurs communes », dit-il. « Europe Écologie a un beau projet, a envie de transformer la société, mais on n’y arrivera pas tout seul », explique Marine Tondelier, qui vise aussi « une alternative à l’hégémonie agaçante du PS. » « On a besoin d’introduire d’autres gens que des socialistes. On a besoin de s’implanter. On a aussi besoin de “biodiversité” dans les instances politiques ».

 

Afin de respecter le droit d’auteur (#GoodGirl), je ne reproduis ici qu’une sélection de l’article en question, que je vous invite à  retrouver dans son intégralité sur le site de la Voix du Nord en cliquant ici.


»"

Ce badge sur votre site?

Mea culpa … et quelques explications!

Autre

Oui je sais ça fait un bail que je n’ai pas écrit sur ce blog… Et pourtant ce ne sont pas les sujets qui manquaient!

Oui je sais, j’avais promis de vous raconter l’AG des Jeunes Verts devenus depuis les Jeunes Ecologistes, et je ne l’ai pas fait, mais je vais me rattraper!

 

Raison de ce retard pris dans mes billets, un quotidien surchargé en ce moment…

Depuis 15 jours, j’étais en plein déménagement entre Lille, Paris et Hénin-Beaumont, il a fallu trier, démonter les meubles, faire des aller-retour, déterminer ce qui tiendrait dans les 10 m2 de l’appart parisien, ce qui attendrait sagement la rentrée dans la cave de mes grands parents à Hénin ou sous le hangar de la ferme à Beaumont, bref, du boulot… Et 4 ans de bordel accumulé à mettre en cartons!

Il a fallu aussi trouver une famille d’accueil pour les 500 capotes des Jeunes Verts restées en gardiennage au 80 rue du Molinel (elles sont maintenant Rue des Meuniers, et je compte sur EELV Nord-Pas-de-Calais pour ne pas nous les voler, nomého!)

En même temps, la vie suivait son cours: stage au cabinet de Laure Lechatellier, Vice Présidente chargée de la santé et de l’action sociale au Conseil Régional d’Ile de France, cours à l’Ecole du Val de Grâce, rédaction de fiches sur l’environnement pour un éditeur qui crée du contenu pour élus de toute obédience qui me permet de me forcer à bosser ces thèmes et aussi de gagner un peu d’argent… Ces trois activités là, c’est quand même un gros morceau 🙂 Certes, MAIS très formateur, et moi, quand j’apprends, ça m’enthousiasme, donc ça me fatigue moins 🙂

Et par dessus tout, beaucoup de travail pour les Jeunes Ecologistes… Parce que ça y est, on a notre nouveau nom, notre nouveau site, une base pour le nouveau logo, mais que tout ce travail est à poursuivre. Juste après l’assemblée Générale, un groupe de réflexion « communication » a été monté, au sein duquel une vingtaine de volontaires réfléchissent à nos futures campagnes de communication et bossent sur nos projet de logos, mais je reviendrai là dessus dans un autre billet!

 

Donc oui, ça fait beaucoup, mais vu que j’aime quand ça pulse, je le vis bien 🙂 Et puis des fois, je me change les idées aussi: j’ai passé le week-end dernier à Montpellier où j’ai réussi à relever le défi de ne (presque) pas parler NI du site, NI du logo avec PE du week-end, haha (même si Erkan m’a tendu des pièges en me posant des questions, héhé, petit malin!)

Certes, on a été spottés en train de manifester en centre ville le samedi après-midi, mais l’heure était grave, la loi LOPPSI 2 était en examen au Parlement et il fallait témoingner notre indignation.

Et puis de toute façon, manifester en Tshirt, c’est que du bohneur

Et puis de toute façon, à Montpellier, les manifs c’est un peu comme la fête de la musique

Et puis de toute façon, il fallait bien tester nos nouveaux autocollants imprimés en exclu par le groupe des Jeunes Ecolos de Montpellier…

La preuve en image 🙂

 

 

Bref, je m’engage cette semaine à reprendre un peu ce blog, mais cette semaine, c’est aussi pour moi le début de la campagne des cantonales… Et là dessus, vous en saurez plus dans un prochain billet 🙂