Bref, lundi, je serai fatiguée

Autre, Humeur, Présidentielle 2012, Santé

Vendredi, j’avais une journée de « récupération ».

J’avais mis mon réveil à 8h. Il a sonné. Je l’ai remis à 9h. Il a sonné. Je l’ai remis à 10h;

Je me suis levée, j’ai mis mon T-shirt Eva Joly, celui que je porte pour dormir tracter
J’ai distribué des tracts Eva Joly 2012 sur le marché à Henin-Beaumont;

Un mec m’a dit « non merci je vote pour Marine ». Je lui ai répondu « enchantée, je m’appelle Marine »;
J’ai mangé avec mes parents;
J’ai lu mes 1800 mails en retard;
J’ai été manger le dessert chez mes grands parents. Des amis à eux étaient là. J’ai fait la conversation;

J’ai été aux vœux à Rouvroy. Il y avait le maire et le sénateur communiste Dominique Watrin. Et une déco ambiance « ski et neige ». C’était joli;
J’ai été aux vœux à Montigny-en-Gohelle. Il y avait le maire. L’harmonie a joué la marche de Radeski, une chorale a chanté « bon baisers de fort de France ». C’était joli;
Il y avait des copains de ma mère du jogging club. On a bien rigolé;
Il y avait aussi JP Corbiset, le maire de Oignies président de l’agglo candidat à la candidature socialiste sur la même circonscription que moi. On a discuté, c’était constructif;

Je suis rentrée chez mes parents, j’ai rangé mes affaires. On a mangé une salade de quinoa au pissenlit. C’était original;
J’ai repris le train à 22h19 à Arras. Dedans, j’ai fait le compte-rendu de la réunion « EELV bassin minier » de la veille. On avait dit beaucoup de choses;

En face de moi, il y avait un prof de « gym/danse » qui revenait d’Arras lui aussi. Il m’a dit: « va falloir se reposer ce week-end, vous avez l’air fatiguée » je lui ai répondu « c’est mal barré, j’ai un train demain matin à 7h12 :/ « ;

Le lendemain, j’ai pris le train à 7h12, je suis allée à Rennes. C’était la « Convention Santé » de Europe Ecologie-Les Verts. Comme j’étais pas réveillée j’ai renversé mon thé sur ma chef;

J’ai écouté 24 interventions et un discours d’Eva Joly. Il y avait plein de gens intéressants, j’ai tout live-twitté;

20120115-175104.jpg

Le samedi soir j’ai fait de l’hébergement militant dans une colloc’ écolo-socialiste (ou socialo-écologiste, je sais plus trop). On a refait le monde autour de verres de Pastis;

Avant on avait bu un verre avec des militants du groupe local. Je les ai ajoutés sur twitter mais c’était compliqué, ils avaient tous des noms en bretons différents de leurs noms français qu’ils ne s’appelaient pas pareil en vrai, sur facebook et sur twitter. J’ai tout mélangé dans ma tête;

On a commandé des pizzas. Il y avait une pizza ch’ti « maroilles double fricandelle ». Mais je me suis dit « non, fait pas ta caricature ». Pis de toute façon je suis végétarienne;

Je me suis recouchée tard. Je me suis relevée tôt. Parce que ce dimanche, on avait une réunion de travail de la commission santé toute la journée. On a rerefait le monde (de la santé). On a polémiqué. C’était un peu long mais on a tenu bon;

À un moment, on parlait de l’alcoolisme fœtal alors j’ai fait une blague sur la Bretagne. Tout le monde à réagi au quart de tour en me disant que comme j’étais du Pas-de-Calais, c’était l’hôpital qui se fout de la charité. Je trouve que ma blague était drôle quand même;

Là je suis dans le TGV retour. J’ai dormi un peu contre la vitre mais à Laval, un babache tendance comique a tapé dans le carreau et j’ai failli faire une crise cardiaque. Du coup maintenant je dors plus et je m’occupe en écrivant des articles débiles pour mon blog;’

À côté de moi, un papa interroge sa fille sur sa leçon d’histoire. C’est studieux. Sauf qu’elle joue à la DS en même temps. Ça m’interroge sur mon côté réac le sens du monde sa concentration.

Ce soir, il faudra vraiment que je me repose par contre. A moins que j’essaie de faire tout le ménage en retard depuis 10 jours?

Bref, lundi, je serai fatiguée!

Opération résurrection!

Humeur, Présidentielle 2012

La tradition de voeux! Quelle PAR-FAITE occasion de ressusciter ce blog, sur lequel je l’avoue, je n’ai pas eu beaucoup le temps d’écrire depuis ces derniers mois (explications dans un prochain billet promis).

Je vous souhaite donc avant toute chose une excellente année 2012. Qu’elle vous apporte tout ce que vous en attendez, mais qu’elle soit en même temps riche en surprises, histoire de pimenter le tout!

Une progression de notre qualité de vie, l’amorce de la sortie du nucléaire, la progression des écologistes aux scrutins prévus, une plus grande étanchéité de la décision publique aux lobbys de tout bord, et enfin un changement de gouvernement qui permette l’apaisement de notre pays : ils sont nombreux, les cadeaux que l’année 2012 pourraient nous apporter.

Mais comme nous sommes trop grands pour croire aux père noël et trop dans la merde (je parle contexte global économico-socialo-dérapagexénophobepermanentodugouvernement-environnementalo-changementclimatico-logemento-politique) pour nous en remettre au sort, je vous préviens: pour éviter les mauvaises surprises, en 2012, il va surtout falloir y mettre du sien!

C’est pourquoi je vous souhaite à toutes et à tous, cette année, de, chacun à notre manière, faire campagne pour le changement.

Pour certains, cela prendra la forme politique. Nous serons présents sur les marchés, sillonnerons les villes et villages au rythme des porte-à-porte, rencontrerons des électeurs à l’occasion de réunions publiques, etc. Et cela donnera une raison d’être à notre engagement dans tel ou tel parti (de gauche 😉 ). Car trop souvent, on se perd dans des débats abscons et on en oublie que le politique n’existe pas s’il n’est pas tourné vers l’extérieur. Vers nos concitoyens, que nous sommes quand même là, à la base, pour convaincre. En 2012, on aura donc le PLAISIR de nous évader un peu de nos 36 000 listes de discussions, tours de paroles interminables, scrutins internes certes palpitants mais parfois un peu kafkaïens… Et oui, enfin, on va se remettre à discuter écologie avec les personnes qui ne sont pas encore convaincue 😉

Mais faire campagne pour le changement, ça n’est pas réservé aux militants politiques. Ca se passe chaque jour, partout en France. Lors qu’un lycéen pas forcément intéressé par la politique signe une pétition car il est choqué par la menace d’expulsion qui plane sur un de ses camarades. Quand des citoyens se révoltent contre leurs conditions de travail (ou de non travail d’ailleurs). Quand face aux loyers trop chers, des mal-logés réquisitionnent des logements. Quand des associatifs viennent sans relâche en aide aux populations roms, vietnamiennes, afghanes, vivant en camp dans des conditions tiers-mondesques sur nos territoires.

Quand le gouvernement n’est plus garant de nos conditions de vie et de la cohésion d’une société, c’est à chacun d’entre nous – tout en prenant son mal en patience – d’essayer d’oeuvrer au quotidien pour une société plus juste.

Cette société plus juste, c’est finalement ce que je vous souhaite à tous, pour résumer, en 2012. Et si vous ne voyez pas très bien comment vous pouvez y contribuer, je vous assure que quelques minutes peuvent suffire! Le 22 Avril, rendez-vous dans votre bureau de vote avec un bulletin de vote Eva Joly ;)*

Haut les coeurs. Vive l’écologie politique. Et vive 2012!

*Posologie: piqure de rappel obligatoire au moment des législatives les 10 et 17 juin 2012, sous peine de rechute grave 😉