J-10: l’heure du point d’étape en vidéo!

Hénin-Beaumont, Législative 2012, Nord-PdCalais, Santé

A 10 jours du premier tour, et à la veille d’un long week-end de campagne en terres minières (meeting écologiste ce jeudi soir et débat télévisé avec 4 autres candidats de la circonscription dans l’émission La Voix est Libre samedi matin, le tout ponctué de marchés, de braderies et de porte à porte),  je vous propose une vidéo qui retrace quelques scènes et prises de position de la première partie de cette campagne législatives.

Reste à me plonger dans ces derniers jours de campagne, les plus durs, avec la même énergie que celle des premiers jours.

Certes, ce n’est pas toujours facile de porter notre projet dans une circoncription prise en otage par une lutte « front contre front » de 2 poids lourds revanchards.

Certes, il n’est pas facile de travailler sereinement quand la tension monte, avec comme baromètre le déchaînement de l’affichage sauvage et de l’arrachage d’affiches, souillant les trottoirs et laissant dans la circonscription un goût amer de guerre civile.

Certes, nos moyens sont limités par rapport à ceux d’autres candidats, et nous ont peut-être parfois contenus, malgré notre enthousiasme et notre créativité.

Certes, l’ambiance médiatique n’est pas propice à un vrai travail de fond, mais privilégie une campagne de « petite phrase » et un remake du 1er tour de la campagne présidentielle, ayant pour conséquence de déposséder encore un peu plus les habitants de leur campagne.

Mais peu importe.

Je suis jusque présent, et resterai fière de me battre au quotidien pour que le bassin minier ait un autre avenir que celui que certains lui voient déjà assigné. Sans doute qu’il n’y pas de mots pour décrire l’accueil qui m’a été fait partout où je suis allée. Pas de mots non plus pour dire à quel point l’idée selon laquelle les gens du nord sont chaleureux et généreux est vraie. Cette terre et ses habitants me donnent une force que je n’aurais pas pu imaginer il y a encore quelques semaines. C’est ce sentiment qui chaque jour me convainc un peu plus qu’ici plus qu’ailleurs, nous réaliserons les projets que porte l’écologie politique. Ce que Jean-François Caron porte déjà courageusement et avec succès à quelques kilomètres d’ici, à Loos-en-Gohelle.

Et ca, c’est déjà une victoire en soit.

A jeudi à la salle des fêtes!

Carnet de campagne #7: canicule, marchés et week-end en famille

Front National, Hénin-Beaumont, Législative 2012, Nord-PdCalais

Week-end de pentecôte caniculaire sur le bassin minier! (ce qui, vous l’aurez compris, désavantage les candidats locaux, par rapport à Mélenchon né à Tanger au Maroc, et à Marine Le Pen qui réside on le sait à Millas près de Perpignan).

Alors, où en étions nous dans cette histoire de carnets de campagne? A mercredi soir je pense. J’assistais alors à la séance de dédicace de mon ami Thierry Marchal Beck, président du mouvement des Jeunes Socialiste, qui sortait son premier livre, co-signé avec Laurianne Deniaud: « Contrôle au faciès, comment en finir ».

Le lendemain matin, j’avais prévu de rentrer par le célèbre « TGV de 7h22 », celui qui arrive à 9h10 à Hénin-Beaumont, mais j’ai été réquisitionnée en urgence pour tourner le clip de campagne officiel d’EELV pour les législatives (dont je déduis aux textos et twitts que je reçois depuis lundi midi qu’il a commencé à être diffusé mais que je n’ai pas encore eu l’occasion de visionner).

Bref, jeudi matin: tournage bruyant mais efficace à Belleville, avec Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé, Pascal Durand, et les copines Barbara et Rebecca, candidates respectivement dans l’Eure et dans la Somme.

J’ai ensuite sauté dans le premier train et passé l’après midi…

… et une bonne partie de la soirée…

… à afficher dans toute la circonscription. Grâce à la bonne volonté et à la motivation de l’équipe écolo locale, tous nos espaces d’affichages officiels sont à présent munis de notre affiche de campagne (sauf quand des petits malins s’amusent à les décoller ou à réafficher au dessus, auquel cas ça nous demande plus de travail – et d’argent et de temps et d’énergie et d’essence: bref, c’est pas écolo –  mais on répare ce genre d’accident rapidement: n’hésitez pas d’ailleurs à nous signaler si vous remarquez des affiches abimées sur le secteur).

Pour ce qui est du vendredi, les lecteurs fidèles et les observateurs attentifs de la campagne dans notre circonscription le savent, c’est LE marché d’Hénin-Beaumont. Celui où en quelques mètres, tu croises Marine Le Pen sans brushing et Jean-Luc Mélenchon fleur rouge à la boutonnière, ainsi que des journalistes de toute obédience.

Ce qui ne nous empêche pas de tracter tranquillement comme nous l’avons toujours fait depuis quelques mois maintenant, d’engager la discussion avec ceux qui le souhaitent…

… et de participer aux animations proposées par les associations culturelles locales, ce jour là en l’occurrence à l’opération « une part de gâteau offerte = un espoir pour la ville », qui consistait à écrire une phrase sur la manière dont on aimerait voir évoluer la ville et à repartir avec une part de gâteau: on a connu pire 😉

Une ville « plus propre », « plus verte », « plus ouverte », avec des jeux pour les enfants, où tout le monde aurait la parole… C’est un vrai programme pour les municipales qui se dessinait là 🙂

Le soir, un débat sur l’exclusion était organisé à la salle Delmotte (exproprié du Colyzée par la réunion publique) à l’initiative d’Amnesty International, d’ATD Quart Monde et du Secours Catholique. Echanges enrichissants, recherche de solutions, partage d’expérience étaient au rendez-vous!

Le samedi matin, c’était « marché déplacé » à Carvin (comme à Hénin la veille d’ailleurs), la ducasse ayant délogé les exposants de quelques rues. Une nouvelle dose de militantisme avant une après-midi en famille aux sources de la Lys, histoire de lever un peu le pied et de se ressourcer avant une dernière ligne droite intensive.

En campagne, à la campagne, vous me direz qu’il n’y a qu’un pas…

… et c’est vrai que c’était assez écolo comme petit week-end! (Lisbourg, terre d’éolienne)

Il n’empêche qu’il a bien fallu revenir au tumulte de la campagne le dimanche, en distribuant des tracts annonçant le meeting de jeudi dans les boîtes aux lettres des héninois, ou encore en faisant un saut à la finale du championnat européen d’Escrime à l’Espace François Mitterrand. Sans oublier bien sûr la traditionnelle « ducasse » de la pentecôte à Hénin-Beaumont, son nougat, ses frites et ses manèges à sensation (et les soirées à essayer de s’endormir au son des « allez allez, encore un toooouuur »).

Ce lundi de pentecôte finalement, ce beau week-end militant s’est terminé par une séance « marché aux puces de Montigny-en-Gohelle »,

l’occasion de discuter dans des conditions plus sereines et détendues que sur les marchés, saturés de tracts.

Avec un petit crochet par le tournoi international de foot de Dourges, qui a eu l’originalité de se clore sur une finale pas très internationale, elle : Avion-Lens (c’est pas de notre faute si on est forts localement me direz vous 😉 ).

Se concentrer sur le fond…

Front National, Hénin-Beaumont, Législative 2012, Nord-PdCalais

Après une semaine bien chargée (photos du marché de vendredi à venir demain matin), retour sur cette semaine qui a permis de montrer à quel point l’écologie populaire est la solution aux problèmes accumulés dans le bassin minier.

Candidate écologiste, j’ai été confrontée à la peoplisation de la circonscription. Cela ne m’empêche pas de continuer à mener une campagne qui ne soit pas dirigiée contre untel ou untel, mais qui soit au contraire fondée sur des valeurs écologistes profondes et sincères. Une campagne qui mette en avant les solutions d’avenir pour le territoire que nous, écologistes, sommes les seuls à porter. Une campagne qui, dans la joie et la bonne humeur, continue de porter un message d’espoir plutôt que des coups  bas.

Dans les médias, cela a notamment donné lieu a:

>> Une tribune parue dans le Monde et co-signée avec Jean-François Caron, (Candidat sur la 3ème circonscription voisine) et intitulée « Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont : un petit tour, et après ? »

>> Un passage remarqué dans l’émission « Là bas si j’y suis » de Daniel Mermet sur France Inter, avec les éloges du chef! C’est à partir de la 17ème minute!

L’avenir d’Hénin sera-t-il vert ? Parlons-en le 31 mai à 19h

Autre, Hénin-Beaumont, Législative 2012, Nord-PdCalais

A l’occasion du dernier Conseil Fédéral d’Europe Ecologie Les Verts, les copains de la grande famille écologiste ont souhaité enregistrer un petit message à l’attention des habitants de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais.

Petit jeu: deux Ministres (ils ne l’étaient pas encore à l’époque) se cachent dans cette video, saurez-vous les retrouver? Avec aussi Yves Cochet, Karima Delli, Jean-Paul Besset, Alain Lipietz, Aline Archimbaud, Dominique Voynet, Jean Desessard et Eva Joly!

Comme eux, retrouvons nous le jeudi 31 mai à 19h00 à la salle des fêtes d’Hénin-Beaumont (rue Voltaire) pour notre grand meeting-concert, avec:

    > Marie-Christine BLANDIN, ancienne présidente de la région Nord-Pas-de-Calais, sénatrice du Nord-Pas-de-Calais
    > Jean-François CARON, Marie de Loos-en-Gohelle, Président du groupe EELV du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais
    > Hélène FLAUTRE, députée européenne du Nord-Pas-de-Calais
    > Pascal DURAND, porte-parole national d’Europe Écologie Les Verts


Un buffet sera servi et un concert suivra les prises de parole des intervenants : « Back to the Roots » ! L’entrée est bien sûr libre et gratuite !

C’est le moment d’échanger autour des solutions que proposent les écologistes pour sortir de la crise, augmenter le pouvoir d’achat, prendre en compte la santé au travail, vivre mieux tout simplement !

Pour rappel et parce que beaucoup de gens nous posent la question, la 11e circonscription regroupe : Carvin, Courrières, Leforest, Montigny-en-Gohelle, Oignies, Libercourt, Rouvroy, Méricourt, Drocourt, Evin-Malmaison, Hénin-Beaumont, Dourges, Courcelles-lès-Lens, Noyelles-Godault

Carnet de campagne #6 : conférence de presse et début de la campagne d’affichage

Législative 2012

Nous étions hier le 21 mai, soit le premier jour de la campagne officielle.

Bref, on est vraiment passés aux choses sérieuses!

Le matin, j’ai donc pris la direction de l’Artésienne à Liévin, où est imprimé tout notre matériel de campagne ( #CircuitCourt #Relocalisation ).

L’entrée dans le hangar était assez impressionnante, avec des centaines de milliers de professions de foi entassées par palette. Heureusement que notre parti a exigé l’utilisation de papier recyclé!

20120522-113551.jpg

Retour ensuite à la maison pour préparer les dossiers de presse (campagne 100% faite à la main) et poser quelques idées par écrit pour la conférence de presse qui avait lieu à 14 heures au Chanzy (où décidément j’aurai passé beaucoup de temps cette semaine, me faisant de nouveaux amis forts sympathiques).

20120522-120647.jpg

La conférence de presse s’est très bien passée sur le fond comme sur la forme. L’article de la Voix du Nord vous donnera un aperçu des propos que nous avons pu y tenir.

20120522-120835.jpg

L’après midi a ensuite été consacré à l’affichage, en commençant par Hénin-Beaumont !

20120522-113608.jpg

Et même si on a affirmé et que l’on continue de penser que la guerre des affiches actuellement menée sur la circonscription est stérile et énergivore, on s’est quand même fait plaisir sur un panneau « expression libre », parce que quand même, des fois, ça fait du bien 🙂

20120522-113627.jpg

Carnet de campagne #5: adieux de Nestor, auto-tamponneuses et cerfs-volants

Front National, Hénin-Beaumont, Législative 2012, Nord-PdCalais

Forts de nos enseignements de la veille (remember les coups de soleil), nous avons commencé la journée de campagne de ce matin par nous tartiner de crème soleil. Mais comme on avait décidé d’avoir pas de bol, cette opération s’est révélée être complètement inutile, rapport au temps de mois d’octobre que l’on s’est coltinés.

Mais comme rien n’arrête un écolo en campagne, nous avons scrupuleusement suivi le programme prévu!

Le matin, « Nestor le Mort » effectuait sa dernière sortie, l’action « emploi » ayant été prévue pour ne durer que le temps du week-end de l’ascension. Accompagné de ses tracts sur les solutions écologistes pour créer des emplois de qualité et bons pour la santé, il était ce matin sur le marché de Courcelles, et ça nous a encore une fois permis d’engager des discussions fort intéressantes, notamment avec des anciens de MetalEurope sur la santé au travail.

Mais aujourd’hui, c’était surtout la fête à Beaumont! Après le marché aux puces de la veille dans le quartier de mes grands parents paternels, j’étais donc du côté de ma famille maternelle pour profiter de ce dimanche « de ducasse » (avec la tarte à gros bords qui va avec).

On a improvisé la visite d’une ferme (la ferme voisine de la maison de mon arrière-grand-mère) que les nouveaux propriétaires sont en train de rénover avec toute la collection des équipements « écolos » (panneaux solaires, aquathermie, etc).

Mais on a aussi pas mal décompressé, autour d’une bonne frite au Mundakafé et d’une séquence « auto-tamponneuses écolos » (voiture électrique, conduite à gauche et tamponnage pacifiste).

La journée s’est terminée à Rouvroy, pour la finale de la rencontre régionale « cerfs-volants ».

Mais plutôt que de vous raconter comment on a sagement suivi l’initiation au cerf-volant et été (presque) bons, je vais revenir sur LE sondage du jour. Celui qui donne Mélenchon gagnant sur Marine Le Pen, c’est une chose et une très bonne nouvelle, mais aussi celui qui donne « Maryse Tondelier à 2,5% ».

Comme Maryse Tondelier a l’air d’être la candidate écologiste pour l’IFOP, j’en déduis qu’ils parlent de moi. Et ça m’inspire quelques réflexions

–> Difficile de faire confiance à un institut de sondage qui se gourre déjà dans le prénom des candidats

–> Si Maryse Tondelier est à 2,5 et Marine Tondelier aussi, en tout ça nous fait au moins 5%

–> Décidément j’ai des problèmes avec mon prénom

–> Ca me rappelle que quand je suis née et que ma grand mère était à Berck sans téléphone, si bien que mon grand-père a dû passer par la voisine d’en face pour passer le message, le téléphone arabe a fait qu’elle a cru, l’espace de quelques jours, que je m’appelais « Maryse ». Et que ça l’avait fortement contrariée

Bref: on ne se laissera pas abbatre par les sondages, surtout que la campagne officielle ne commence que demain! Et on vous donne d’ailleurs rendez-vous lundi 21 mai à 14 heures au Chanzy pour notre conférence officielle de lancement de la campagne EELV sur la 11ème circonscription du Pas-de-Calais.

Carnet de campagne #4: le jour où on a lancé un message à Marine Le Pen sur du Gilbert Montagné…

Front National, Hénin-Beaumont, Humeur, Législative 2012

Chose promise, chose due: en exclusivité pour vous, LA vidéo du karaoké d’hier!

Le contexte en résumé: nous nous sommes retrouvés par hasard (la circonscription est petite 😉 ) à prendre l’apéritif à la table à côté de celle de Marine Le Pen et de ses comparses frontistes.

Vu qu’on est toujours partants de manière générale, on n’a pas pu s’empêcher de participer à l’activité du moment proposée par l’association du champ de l’abbaye: un karaoké, avec titre imposé. En l’occurrence « on va s’aimer » de Gilbert Montagné (ça, on l’a appris devant le micro)

L’inspiration, la spontanéité et un brin de folie ont fait le reste!

Noter que Marine le Pen fait bonne figure tout au long de la vidéo, mais ri de plus en plus jaune. Elle a très rapidement quitté les lieux après.

Par contre, on a eu de nombreux retours très positifs des habitants du quartiers (le son était diffusé dans tout le marché aux puces, et certains avaient donc entendu les paroles déviées et souri sans savoir au départ de qui cela venait). Ca a fait rire beaucoup de monde, et détendu l’atmosphère (et à Hénin, on en a bien besoin). Bref, on peut vous louer Wandrille pour dévérouiller vos situations un peu crispantes. Il fait des tarifs dégressifs et tout, vous pouvez négocier.

Attention par contre avant de visionner la vidéo. Parce qu’on vous prévient: nous, depuis hier, on ne parle plus que sur des airs de Gilbert Montagné. « On va tracter », « on va coller », « on va manger », « on va se coucher » , TOUT y passe.

Et en tant que spécialiste « santé publique », je me devais de vous mettre en garde…

Bonne soirée!

Carnet de campagne #3 : tractage, karaoké et coups de soleils

Avec les jeunes écologistes, Front National, Hénin-Beaumont, Législative 2012, Nord-PdCalais

Troisième jour de soleil de suite sur la 11ème circonscription! Décidément, cette campagne nous réserve bien des surprises 🙂

Les membres du comité de soutien avaient rendez-vous hier matin à 9h30 sur le marché de Méricourt, ville découpée entre notre circonscription et la 3ème, celle où se présente Jean-François Caron.

Après une heure d’échanges sereins et forts agréables, nous avons pris la route pour Carvin, où le marché était beaucoup plus agité. Marine Le Pen venait d’y faire un bref passage, et Mélenchon était dans le secteur, attirant inévitablement les curieux, les fans… et les journalistes! Nous avons eu l’occasion de brièvement échanger sur la circonscription et sur la place des femmes en politique, autour de pâtisseries marocaines (note pour la fois prochaine, ne pas manger quand des gens te prennent en photo).

Le cap a ensuite été mis sur Hénin-Beaumont et plus particulièrement sur le quartier du champ de l’abbaye, qui tenait son marché aux puces annuel. L’occasion de faire ami ami avec les animaux …

… Mais aussi de se détendre un peu au soleil… Et de tester l’atelier karaoké… En adressant un petit message à Marine Le Pen, aux premières loges, sur du Gilbert Montagné (sisi). Un moment épique de politique non politicienne, dont on vous promets la video (A NE PAS RATER) demain sur le blog!

Nous nous sommes ensuite rendus à la 3ème rencontre régionale de Cerfs-Volants au Parc des Iles à Rouvroy, le seul endroit du bassin minier où les gens étaient un peu déçus du (trop) beau temps, qui empêchait les plus gros cerfs-volants de décoller.

On a recrée une ambiance « Woodstock » l’espace de 10 minutes…

En en a profité pour se défouler en escaladant le terril, et bénéficier ainsi de l’extraordinaire panorama sur les terrils de Loos-en-Gohelle et sur une bonne partie du secteur « Pas-de-Calais » du Bassin Minier, sur fond d’explications historiques et géologiques très poussées 🙂

La journée s’est terminée par une bonne séance de porte à porte avenue des déportés, qui a permis à la fois de répondre aux questions des habitants sur l’élection elle-même (quand, pourquoi faire, comment faire) mais également sur l’intérêt de voter écologiste.

Bref, encore une journée bien remplie, dont on s’est remis en jouant au badminton, en se tartinant de biafine (sisi), et en préparant la journée suivante en pliant des tracts devant la finale de la Coupe de la ligue 🙂

Carnet de campagne #2 : un marché (presque) comme les autres

Front National, Hénin-Beaumont, Législative 2012, Nord-PdCalais

Le vendredi matin, c’est traditionnellement le Grand marché d’Hénin-Beaumont, qui attire y compris des habitants des villes avoisinantes. En ce week-end de l’ascension, même si tout le monde n’avait pas la chance de faire le pont, il était particulièrement fréquenté, et par des stars s’il vous plait!

Vous le savez, le marché d’Hénin-Beaumont est devenu THE place to be. On y croise ainsi, dans le désordre, le maire Eugène Binaisse,

le député sortant Albert Facon

et Marine Le Pen, parfaite occasion pour lui suggérer, au moyen d’un autocollant, de changer d’air en votant vert 🙂


Accueil chaleureux des habitants interpellés par « Nestor le Mort » et écoutant attentivement nos solutions écologistes pour créer de l’emploi certes, mais de l’emploi bon pour la santé et bon pour la planète.

Sourire des enfants qui repartent tout contents avec un autocollant,

Et les traditionnels raleurs sans qui l’exercice ne serait pas complet!

En sommes, une très belle matinée passée à échanger, avant d’aller se prêter au doux exercice du porte à porte dans le champ de l’abbaye! (article à venir)


Carnet de campagne #1 – Ecologie, emploi et danse country!

Autre, Hénin-Beaumont, Présidentielle 2012

En ce jeudi férié de l’ascension, nous sommes allés à la rencontre des habitants de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais pour parler « emploi ». Petit retour sur une journée bien remplie!

Tout a commencé (très tôt) ce matin dans #monamiletrain par une bonne heure et demi de pliage de notre tract  «l’emploi, parlons-en ! », activité qui a eu le mérite d’achever de me réveiller et de m’échauffer pour les 4 jours d’actions intensives à venir autour des questions d’emploi dans le bassin minier.

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, ce sont 31600 emplois qui ont été supprimés en deux ans dans le bassin minier. Accompagnés de notre nouvel ami « Nestor le Mort » , nous sommes allés à la rencontre des habitants de la 11ème circonscription pour leur expliquer que les écolos ont les solutions non seulement pour créer des emplois, mais qui seraient en plus des emplois de qualité et respectueux des hommes. Car avoir du travail est une chose. Mais pas en être malade en est une autre! Oui au travail, oui à la santé!

Après les marchés de Noyelles-Godault et Libercourt, nous nous sommes rendus à la Foire à la ferraille de Carvin, où nous avons croisé pratiquement tous les candidats…

Et où je n’ai pu m’empêcher ni de tester mon adresse au stand scout, ni d’exécuter quelques pas de danse avec les Clubs Country de Carvin et de Libercourt!

S’en est suivie une après midi plus calme, durant laquelle j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec une journaliste du Figaro, puis de me promener dans le centre ville pour engager la discussion avec les passants et me détendre autour d »une bonne bière au Chanzy, en compagnie de ses habitués et de leurs débats politiques rocambolesques!

A demain, pour de nouvelles aventures!

L’emploi, parlons-en !

Autre, Economie, Législative 2012, Nord-PdCalais

Avec mon suppléant Pablito Sanchez, j’irai à votre rencontre tout au long du week end de l’ascension pour vous présenter les solutions des écologistes en matière d’emploi.


Accompagnés de membres de notre comité de soutiens et par une mise en scène originale et visuelle (#suspens), nous interpellerons les habitants sur le nombre très élevés d’emplois détruits en deux ans dans le bassin minier (31600), tout en vous remettant un tract détaillant les propositions écologistes d’avenir en la matière.

Notre équipe travaille depuis plusieurs semaines à analyser la problématique et à comprendre les raisons précises d’une telle situations. Grâce à la transition écologique de l’économie dont a tant besoin le bassin minier, nous défendrons la création d’emplois locaux, qualifiés, sans danger pour la santé, nouveaux et durables !

Pour découvrir notre animation et en savoir plus sur nos propositions en matière d’emploi, nous vous donnons rendez vous :

17 mai (jeudi) A 10 heures sur le marché de Noyelles-Godault (rue Verdun)

A 11 heures sur le marché de Libercourt (place Verdun)

A 12h30 à la foire à la féraille de Carvin (rue de la gare)18 mai (vendredi)A 10 heures sur le marché d’Hénin-Beaumont (place de la République)19 mai (samedi)A 9 heures sur le marché de Méricourt (rue du 1er mai)

A 11 heures sur le marché de Carvin (place jean jaures)

A 14 heures sur le marché aux puces d’Hénin-Beaumont (rue des bleuets, rue des campanules, rue des coquelicots, rue des pervenches )

A 15h30 à la rencontre régionale de Cerfs-Volants au Parc des Iles à Rouvroy (Rue Henri Barbusse)20 mai (dimancheA 10 heures sur le marché de Courcelles-les-Lens

A 11 heures sur le marché aux puces de « Beaumont » (Avenue Saint martin à Hénin-Beaumont)

Contact sur place :

Marine Tondelier (06 84 86 15 78)


Rien n’arrête les écologistes à Hénin-Beaumont: ni la pluie, ni la grêle!

Autre

Image

Ce matin, Noël Mamère est venu nous prêter main forte sur le marché d’Henin-Beaumont!

Pour répondre aux mauvaises langues me soupçonnant de « déployer l’artillerie lourde » depuis la forte médiatisation de la circonscription, notez que ce déplacement était prévu de longue date. Noël, qui était déjà venu à Henin-Beaumont à l’occasion des municipales de 2009 pour soutenir la liste emmenée par Regine Calzia, avait depuis plusieurs mois promis de venir soutenir ma candidature, mais seule cette date était possible puisque Deputé de Gironde, il est lui aussi campagne, pour sa réélection.

Pour tout vous dire, Jean-Luc Melenchon ou pas, la campagne EELV suit donc son cours et les événements de campagne prévus depuis longtemps se poursuivent! (vous pouvez d’ores et déjà noter la date de notre grand meeting de campagne qui se tiendra le 31 mai à la salle des fêtes d’henin-Beaumont à 19h)

Bref, cette mise au point faite, allons à l’essentiel: ce fameux marché!

Le marché du mardi est toujours plus petit que celui du vendredi. Et ce matin, du fait du temps menaçant, la fréquentation n’était pas à son comble…

Mais nous sommes arrivés sous le soleil! Et après un petit café au Chanzy, avons pris la direction de la place de la République et engagé la discussion avec les habitants. « on se connaît non, vot’ tête me dit quekchose! »

Beaucoup reconnaissaient Noël, dont j’avais d’ailleurs annoncé la venue aux exposants la semaine dernière (« quoiiii, y’a ta mère qui vient? » criait un comique, recidivant ce matin « ca y est, t’as retrouvé ta maman? »).

Nombreux sont d’ailleurs ceux avec qui j’avais déjà eu l’occasion de discuter du travail de Noël sur le droit de vote des étrangers, car certains m’expliquaient regretter de ne pas avoir le droit de voter alors qu’ils travaillent, paient des impôts… En terme d’intégration, le problème n’est pas un manque de volonté, mais bel et bien de réelles barrières administratives!

Malheureusement, une bonne drache comme on les aime est venue perturber l’échange. Réfugiés sous une bâche d’un commerçant accueillant devant la caisse d’épargne, nous en avons profité pour donner quelques interview et pour constater que décidément, Eelv est bien peu chanceux avec la météo. Après le temps de toussaint le 14 aveu pour la venue d’Eva Joly et de Cécile Duflot, nous avons eu droit cette fois ci droit … Aux grêles!

Mais comme un ecolo ne recule jamais devant l’adversité (on est entraîné au combat ;)) et que rien n’arrêtera notre motivation, nous avons fini par reprendre notre tour du marché en direction de la place Wagon, la météo ayant entre temps décidé de se montrer plus clémente!

En tout cas, sur le trajet retour, j’ai constaté qu’une chose avait frappé Noël: la gentillesse des gens et leur volonté de discuter, même trempés 😉

Car c’est bien de cela que les héninois ont besoin: de politiques de terrain, faciles à joindre, disponibles pour échanger, débattre, discuter.

Et ceux que nous avons croisés ce matin nous l’on bien dit: le 17 juin, ils ne se tromperont pas de Marine!