« Quand on veut monter au cocotier…

Au conseil municipal d'Hénin-Beaumont, Front National, Hénin-Beaumont, Humeur, Mon travail d'élue, Prises de position

… Il faut avoir le cul propre! »

Cette phrase, les fidèles du Conseil municipal sont habitués à l’entendre à chaque séance. C’est en effet la formule préférée de Bruno Bilde, « adjoint aux affaires générales » de Steeve Briois.

Vulgaire?

Je ne vous le fais pas dire!

Mais dans la ligne du reste….

Unknown

Lors du dernier en date, le lundi 23 février, entre les « fesses pas propre » de l’ancien maire, le « slip sale » de mon collègue communiste David Noel et mon « cul systématiquement  entre deux chaises », le sieur Bilde, qui est un peu touche glamouro-paillarde de l’équipe, s’en est par exemple inspiré pour filer une métaphore très représentative du niveau auquel il aime rabaisser les séances.

Mais la vérité, c’est que le FN Héninois excelle clairement lui-même dans l’escalade de cocotiers…

Depuis les législatives de 2012, j’ai été attaquée à plusieurs reprises par le front national sur de ma profession de Collaboratrice parlementaire.

La première fois par Marine le Pen en débat sur France 3, qui m’avait reprochée de « travailler dans l’or du Senat bien loin de la misère du bassin minier » (si c’est ce que le FN a en tête en pensant au Sénat, leurs deux nouveaux sénateurs ont dû être très déçus en prenant possession de leur bureau… C’est d’ailleurs surement pour cela qu’ils ne viennent pas souvent ;))

Puis la petite musique a continué: Steeve Briois, alors élu d’opposition, a notamment écrit le 10 juillet 2013 sur son blog « A vrai dire, on a jamais réellement vu Marine Tondelier faire de la politique locale et réelle : pour le local on repassera, puisqu’en tant qu’assistante parlementaire d’un sénateur, elle passe une bonne partie de sa vie à Paris et ne revient par chez nous que pour faire un peu de retape dans les manifestations et conventions des Verts ». Celle-là dans son genre n’était pas mal non plus. Vu que je n’ai jamais eu de logement à Paris et me farcis des allers-retours à longueur de semaine.  D’ailleurs je cherche toujours à comprendre ce que signifie « faire de la retape dans des conventions de Verts » mais il faudra me donner l’adresse ça à l’air sympa…

Depuis les élections municipales, les attaques ne se sont pas calmées, bien au contraire. Mon petit surnom attribué par les élus FN en Conseil municipal ? « La bobo parisienne ». Très drôle de la part d’une équipe municipale dont certains membres sont eux pour le coup vraiment parisiens. Tandis que mon père est d’Hénin, ma mère de Beaumont. Que j’y ai grandit. Que je ne suis à Paris qu’en journée et pour travailler. Et que quand des réunions tardives ou les horaires de la SNCF ne me permettent pas de faire l’aller-retour, je dors chez mon conjoint en Seine-Saint-Denis… bien loin du 6ème arrondissement (et sans regrets!)

Tout récemment, c’était au tour de Francois Vial, mon opposant frontiste aux départementales sur le canton d’Henin 1, de s’illustrer par un nouveau dérapage en m’attaquant sur ma profession sans que cela ne fasse sens.

Sur son blog, il a expliqué, pour commenter la venue de Noel Mamère sur le canton dans le cadre de la campagne, que j’avais « fait jouer les réseaux que m’offrent mes fonctions d’assistante parlementaire » pour organiser ce déplacement.

Outre que Monsieur Vial a été parachuté trop récemment (pour les municipales de 2014) pour être au courant du fait que Noël Mamère était venu en 2009 soutenir notre liste aux municipales partielles (j’étais à l’époque étudiante et adhérente des Verts depuis… 15 jours) puis à nouveau en 2012 lorsque j’étais candidate aux législatives, je ne vois toujours pas comment mon boulot au Sénat me servirait à cultiver mon réseau auprès d’un député… Surtout d’un député de mon propre parti que j’ai donc beaucoup d’autres occasions de rencontrer EN DEHORS de mon travail.

Bref, j’ai entendu beaucoup de bêtises de leur part sur mon activité professionnelle. Je me suis dit que je ne devais pas être tombée dans le bon parti: passer ses journée à cultiver ses réseaux bobos parisiens dans de l’or ça a l’air plutôt sympa et je suis sûre que ça doit être mieux payé que chez nous 😉

J’ai été amenée à plusieurs reprises à leur expliquer si j’avais le choix (entendez s’il y avait du travail pour les jeunes dans le bassin minier) je me ferais un PLAISIR d’accepter un emploi dans le coin et de m’épargner des allers-retours quasi quotidiens.

J’ai aussi dû insister sur le fait que les collaborateurs parlementaires – chez les écolos en tout cas -n’ont rien d’emplois fictifs. Que dans des petits groupes politiques c’est même plutôt l’inverse: nous sommes peu pour beaucoup de travail. Avec des élus non cumulards et donc qui travaillent beaucoup sans multiplier les collaborateurs ici et là. Mais nous ne nous en plaignons pas: c’est ce qui rend notre boulot motivant 🙂

En somme, ces attaques sur mon emploi me sont souvent passées loin au dessus de la tête. Mais plusieurs fois je me suis demandée. Pourquoi faire une fixation là dessus?

Aujourd’hui j’ai compris!

Grâce aux révélation sur la manière dont fonctionne le FN au parlement européenne, j’ai compris qu’au FN, on peut être comme Bruno Bilde Conseiller Municipal à Hénin-Beaumont, Conseiller Régional NPDC, et… Collaborateur « local » pour Sophie Montel (rappelez vous, c’était la candidate de la fameuse législative partielle du Doubs!), dont la circonscription pour mémoire est … le « Grand Est ». Bref, pas la porte à côté.

Finalement, je pense que ce que voulait en fait me reprocher le FN ça n’est pas d’avoir un contrat de collaboratrice parlementaire. C’est une fonction apparemment très recherchée au FN…

En fait ce qui les perturbe, c’est le fait que je m’obstine à aller TRAVAILLER tous les jours. Ce qui vu comme cela se passe chez eux leur paraît forcément suspect.

Si je vais à Paris tous les jours, ça ne peut pas être pour répondre au téléphone, au courrier, monter des rendez-vous, écrire des interventions ou rédiger des amendements. C’est FORCEMENT pour rester dans de l’or à faire la bobo.

#ElementaireMonCherWatson.

Allez, je vais vous laisser, demain je me lève tôt pour faire campagne. Rassurez-vous, cela ne se fera pas sur mon temps de travail. Pour la durée de la campagne, j’ai posé des congés en bonne et due forme les mardi et les vendredi (jours de marché) 😉

Mardi soir: théâtre forum écologiste et solidaire pour les départementales !

A Hénin-Beaumont, Départementales 2015, Mon travail d'élue, Nos campagnes électorales, Sur le terrain

Mardi 17 mars, les candidats écologistes et solidaires du bassin minier vous invitent à échanger à 19 heures au Colysée (Rue Pasteur à Hénin-Beaumont).

affiche-centrée-débat-A3

Plutôt qu’une réunion publique traditionnelle longue à mourir, avec des discours assommants à l’ancienne, nous vous proposons de réfléchir, ensemble, à comment construire le département que nous voulons pour demain: « le Pas-de-Calais en mieux ».

Grâce à la technique du théâtre forum, nous vous proposons de passer de l’autre côté du miroir. Car nous serons toutes et tous, tour à tour, dans le rôle des candidats!

Nous vous jouerons des scènes, des interpellations vécues pendant la campagne, sur les marchés ou en porte à porte. Et nous travaillerons ensemble aux réponses à y apporter. A ce qui est souhaitable. A ce qui est possible. A ce qui est opportun.

Nous serions ravis de pouvoir expérimenter cette forme de débat avec vous!

C’est bien sûr ouvert à tout le monde.

Nous aurons l’honneur de compter parmi nous Martine Billard, Vice-Présidente du Parti de gauche (et ancienne députée verte ;)).

Et un buffet convivial sera offert à tous les participants, pour poursuivre les échanges sous une forme plus informelle!

A mardi 🙂

201503 - Invitation meeting Hénin 1

201503 - Invitation meeting verso

Nous ne laisserons pas l’exploitation des gaz de houille passer en force!

A l'agglomération d'Hénin-Carvin (CAHC), Départementales 2015, Environnement, Mon travail d'élue, Nos campagnes électorales, Sur le terrain

Profitant de sa venue dans le bassin minier vendredi dernier, Emmanuelle Cosse a souhaité apporter son soutien aux opposants au projet d’exploitation des gaz de houille, prévu à la limite entre Avion et Méricourt, au beau milieu de ces champs:

FullSizeRender-7

Un représentant du collectif Houille Ouille Ouille s’est joint à nous pour expliquer l’absurdité du projet, ainsi qu’Emmanuel Cau, Vice-président écologiste au Conseil Régional du Nord-pas-de-calais, en charge de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Plan climat.

Jamel Oufqir, candidat pour EELV, le parti de gauche et le Front de gauche sur le canton, a rappelé que ce qu’attend la population, pour baisser ses factures énergétiques, c’est qu’on l’aide à isoler sa maison plutôt qu’aller creuser dessous.

IMG_4811

Tout nous pousse à nous mobiliser avec les citoyens contre ce projet!

1. Les dégâts environnementaux potentiels, et leurs conséquences sur la santé

Les fluides qui seront utilisés pour « stimuler la roche » sont des polyacrylamides, qui sont certes biodégradables mais dont les produits de dégradation (acrylamides) sont cancérigènes.

La nappe phréatique « de la craie blanche », qui alimente en eau une partie de la région risque d’être polluée.

2. Les promesses mensongères en terme d’emplois

De l’aveu même du président de l’entreprise EGL, qui conduira les travaux dans la région, un forage rapporterait environ 1 à 2 emplois. D’où vient donc le chiffre de 300 emplois crées dans la région grâce à l’exploitation des gaz de couche?

3. L’information cachée aux citoyens

Après les permis d’exploration du Sud Midi et du Valenciennois accordés dans le plus grand secret (même les élus locaux avaient été écartés de tout processus d’information et à fortiori de
décision), les travaux de forage ont été autorisés à Avion sans aucune information à la population.

Heureusement que les associations locales se sont mobilisées pour médiatiser le projet!

4. Le fiasco des expériences précédentes

L’entreprise EGL qui conduira les travaux dans la région est loin d’avoir la maîtrise technique qu’elle prétend avoir, contrairement à ce qu’on a pu lire dans la presse régionale, tant dans le Nord qu’en Lorraine.

En Lorraine par exemple, sur trois puits forés, deux furent ennoyés en raison de failles non décelées avant les forages. Le troisième rejette chaque jour du méthane, dans l’atmosphère. Un quatrième forage, actuellement en cours (Tritteling- Redlach), a connu des problèmes techniques en novembre dernier (perte de la tête de forage dans le puits).

A ce jour, il n’y a aucune certitude quant à la rentabilité potentielle d’un seul puits, mais déjà dix millions d’euros perdus.

Comment leur faire confiance aujourd’hui?

IMG_4813

 

Parce qu’il est urgent de planter ce projet qui tente de passer en force contre notre santé, notre environnement et notre intérêt, nous avons symboliquement commencé par planter un arbre sur les lieux où les forages sont prévus, en compagnie des candidats écologistes du secteur et de notre Secrétaire nationale.

IMG_4812

A vos côtés, les militants et les candidats d’Europe Ecologistes et du Parti de gauche se mobilisent et n’ont pas peur de se salir pour protéger votre avenir!

11002491_10153059311946280_883240796236093045_n

 

Retrouvez plus de détails sur le site de La Voix du Nord .

Départementales 2015: lancement de la fabrique citoyenne du bassin minier

A Hénin-Beaumont, Départementales 2015, Nord-PdCalais, Sur le terrain

Europe-Ecologie Les Verts, le parti de gauche, les objecteurs de croissance et les citoyens du secteur lancent, vendredi 20 février, la fabrique citoyenne du bassin minier, à l’occasion de la campagne des élections départementales.

Nous vous avons concocté une soirée chaleureuse et participative, qui commencera par un échange sur notre programme, au cours duquel nous vous demanderons très franchement: « Et vous, le département, vous en attendez quoi?« 

On poursuivra en parlant de ce que veut dire « faire de la politique autrement » au quotidien, avec Karima Delli, notre députée européenne EELV et Laurent Matejko, conseiller régional PG.

Et puis après un buffet convivial dont les écolos ont le secret, un spectacle d’écolo-coaching vous sera offert, parce que rire aussi c’est important!

Nous vous attendons nombreux et sommes impatients d’échanger avec vous, en présence de nos candidats sur les 9 cantons du secteur.

L’équipe de campagne écologiste et solidaire du bassin minier

 BAM

Soutenez l’action d’EELV dans le bassin minier

A Hénin-Beaumont, Autre, Départementales 2015, Humeur, Sur le terrain
2015 s’annonce comme l’année de l’écologie!
Voeux-300x300

Pour aider EELV, la planète et le bassin minier, commencez l’année avec de bonnes résolutions et faites un geste utile: soutenez notre action et faites un don!

A l’ordre d’EELV NPDC, ce don servira à soutenir l’action de notre groupe local et est déductible de vos impôts si vous en payez.

Ce message et le visuel ci-dessous sont bien sûr à diffuser sur les réseaux sociaux et à transmettre à vos contacts et de manière générale à toute personne de soutenir notre action.

Merci d’avance aux généreux donateurs!

AppelDonEELV

Le droit de vote des étrangers ? Carrément !

Autre, Front National, Hénin-Beaumont, Nord-PdCalais

En attendant Godot  la décision du Conseil Constitutionnel de demain, je sais que vous avez besoin de distraction….

Parce que cette épée de Damoclès plane depuis beaucoup trop longtemps au-dessus de nos têtes,

Parce que le stress c’est mauvais pour la santé

Parce que l’open-bar gratuit de frites au stade bollaert, c’est samedi seulement… et qu’il va quand même falloir se détendre d’ici là !

Comme promis, voici donc le récit de notre week-end dernier, dont on vous avait prévenu qu’il serait un weekend de challenges, tous placés sous la bannière de la défense droit de vote pour les étrangers !

Challenge #1 « Ah ouais, carrément ? »

C’est armés de cartes postales et de grands sourires que nous avons commencé ce weekend pour un boitage/tractage.

IMG_4320

Photo: Damien Hensens

Vous avez dit des cartes postales ?  Eh oui, des tractocartepostales destinées à ce bon vieux François Hollande, pour l’inciter à tenir parole et à accorder le droit de vote aux étrangers résidents en France. (d’ailleurs j’invite tous ceux qui ne l’ont pas encore fait à signer cette pétition).

IMG_4312

Photo: Damien Hensens

On a eu droit à des réactions un peu border line du genre « les droits des étrangers? ah non merci, ça ne m’intéresse pas »… Mais la réaction que l’on a préférée a commencé par de la surprise « Le droit de vote des étrangers ? genre carrément quoi! », pour se transformer en quelques secondes en « Mais ouais en fait, pourquoi pas, c’est normal quoi ! ». Bref, du boulot de terrain est encore nécessaire, mais il est possible de convaincre, sur ce sujet comme sur d’autres, du bien fondé de nos combats!

Challenge #2 « mais pourquoi tu cours ? « 

Là aussi, vous étiez au courant, nous avons couru ce weekend un trail. Pour notre santé, pour nous changer les idées mais aussi pour le droit de vote des étrangers! (des dossards qui ont d’ailleurs permis de se faire des copains supplémentaires pendant la course).

IMG_4336

Photo: Damien Hensens

Oui je sais, on n’avait pas l’air spécialement fins au départ, mais rassurez vous, vu l’ambiance « carnaval de Dunkerque » du jour, on se fondait LARGEMENT dans la masse

IMG_4373

Photo: Damien Hensens

Le bilan: une fine équipe (Paul, Jordan et moi-même, des Jeunes Écolos, Clémence et Juliette, en soutien moral). Et 13 kilomètre dans la nuit, le froid et la pluie, mais surtout dans la bonne humeur, parce que c’est connu, l’ambiance est toujours plus conviviale à l’arrière de la course (là où tu vas rechercher ton camarade dans la boue, là où tu tiens la branche pour le suivant, là où tu fait des points d’infos touristiques pour les gens qui viennent de loin, là où tu entonnes « Aunord c’était les corons » en haut du terril et où tu reprends les plus grands tubes de Gilbert Montagné dans la descente – oui, ça devient une habitude, je sais, faut qu’on fasse gaffe – bref, là où tu mets deux fois plus de temps que le premier mais où tu prends le temps de profiter!).

IMG_4384

C’est donc 1h50 de rêve que nous avons vécu, à travers les champs, la voie ferrée désaffectée et les terrils du Parc des île, tout cela à la lueur de la lampe frontale. Le tout ponctué de « séquences émotion » (la mobilisation pour retrouver le chien d’un coureur dans les sous-bois, les chutes dans la boue et une interprétation très inspirée de « Saga Africa » sur la ligne d’arrivée). Alors c’est vrai qu’on était pas franchement frais après tout ça …

Image 15

Mais ce que l’on ne vous a pas dit, c’est qu’on a tellement vécu l’expérience à 200% que certains ont remis ça le lendemain matin, pour le cross de la Sainte-Barbe. Avec une performance honteuse qu’on ose même pas rapporter ici (félicitations à David Noël qui m’a LARGEMENT surclassée). Mais avec une bonne excuse pour pouvoir aller faire un casse de frites chez Gonzales (sans huile de palme, les frites, on a enquêté!).

Challenge #3 « décollage, collage et recollage »

IMG_4470

Enfin, le troisième volet de cette mission « droit de vote des étrangers » avait pour cible les panneaux d’affichage libre de la ville… (oui parce qu’on est écolos, qu’on respecte les règles, qu’on évite la pollution visuelle, tout ça, parce que je vous prie de croire qu’élections ou pas, les conneries continuent là-dessus et qu’on va finir par s’énerver –> la preuve en image)

IMG_4481

Il y a des affiches que l’on a recouvertes avec un plaisir non dissimulés…

photo-21

D’autres panneaux qui nous ont posé de véritables cas de conscience, du genre la fois où on a du trancher entre recouvrir Mickael Jackson et Jean-Luc Mélenchon (vous remarquerez qu’on a opté pour l’égalité de traitement, tout en leur sauvant la tête).

photo-22

Et puis en tant qu’écolos, on a aussi fait camion poubelle, parce que franchement, la guerre d’affiche que certains mènent laisse des traces dégueulasse et que c’est pas admissible lorsque l’on prétend vouloir faire de la politique et donc améliorer le quotidien des gens.

photo-23

Allez, on retourne à notre INTERMINABLE attente de la décision de demain, en espérant une bonne nouvelle, parce qu’il fait être clair et lucide: une nouvelle élection serait très compliquée pour la gauche. Et que si c’est ce qui nous attend, on a intérêt à bien profiter de cette dernière nuit de répit…

Je vous laisse donc, sur une dernière photo de ce week-end. Une photo qui apaise. Une photo qui met de bonne humeur. Une photo qui rappelle pourquoi on se bat !

A très vite

IMG_4474

Photo: Damien Hensens

Chez EELV, on ne court pas qu’après les postes… on court aussi pour le droit de vote des étrangers!

Avec les jeunes écologistes, Hénin-Beaumont, Humeur, Nord-PdCalais, Prises de position

Chez EELV, nous ne sommes pas des militants de salon! (et je dis pas seulement ça rapport aux bottes en caoutchouc que Jean-Vincent Placé à enfilées le week-end dernier pour aller manifester à Notre-Dame-des-Landes, ni par rapport à la vidéo choc mettant en scène des khmers verts élus de la république bravant la loi, armés de cagoules, de phrases choc et d’esprit libertaire. Eloignez les enfants 😉

Bottes JVP

Alors pour combattre la morosité, et parce que « Vivre mieux à Hénin-Beaumont, c’est possible avant 2014 », nous vous proposons régulièrement des week-ends de mobilisation sur notre territoire.

Il y a 15 jours, les Jeunes Ecologistes du Bassin minier organisaient une opération « embrassez qui vous voulez » devant la mairie d’Hénin-Beaumont.

Photo: Marine Tondelier

Photo: Marine Tondelier

La Voix du Nord

La Voix du Nord – Edition Lens Hénin Carvin

Largement annoncée dans la presse, l’opération a attiré les curieux… et certains de nos élus, venus affirmer leur soutien à l’initiative et, plus largement, au mariage pour toutes et tous.

665810_301627676618805_1106110109_o

Equipe Philippe Kemel

Ce week-end, c’est pour défendre le droit de vote des étranger qu’Europe Ecologie les Verts et les Jeunes Ecologistes  du bassin minier partent en campagne!

Ce combat de longue date des écologistes prend en effet une signification toute  particulière aujourd’hui, à l’heure du changement. Et nous attendons du Président de la République qu’il fasse tout pour que cette promesse de campagne devienne réalité.
Pour l’y encourager, et ouvrir le débat sur la thématique au sein de notre territoire, affiches et tracts seront distribué massivement ce week-end dans le bassin minier.
Affiche NPDC droit de vote des étrangers
Et ce samedi soir, une équipe écologiste prendra également le départ du challenge du pommier, avec des dossards « chez EELV, on ne court pas qu’après les postes… on court aussi pour le droit de vote des étrangers ».
Dossards droit de vote étrangers
Comme on est du genre à le jouer carte sur table, on a tout de suite prévenu la Voix du Nord qu’on avait peu de chances d’être sur le podium.
Parce que les écolos ne sont pas pour le culte de la performance (et que sur ce coup là très franchement ça nous arrange)
Et parce qu’on ne veut pas se priver de discuter avec les gens sur notre passage, de distribuer quelques tracts, de répondre aux interpellations sur nos dossards… Et que tout cela, ça prend du temps (et que ça demande du souffle) !
La Voix du Nord - Edition Lens-Hénin-Carvin

La Voix du Nord – Edition Lens-Hénin-Carvin

Alors à ce soir au terril du pommier! (départ de la course à 18h20 espace François Mitterand)
Ou à très vite sur ce blog pour un compte-rendu en images!

Vivre mieux à Hénin-Beaumont, c’est possible avant 2014!

Avec les jeunes écologistes, Front National, Hénin-Beaumont, Nord-PdCalais, Prises de position

Rencontre de Jean-Luc Mélenchon avec des militants hier en fin d’après midi, présence annoncée en fanfare de Marine Le Pen dimanche sur le marché au puce… : la rentrée politique est lancée à hénin-Beaumont!

Et la page des législatives tournée (en attendant patiemment la décision du Conseil Constitutionnel sur le recours pesant sur la circonscription), les yeux des observateurs… et des animateurs de la vie politique héninoise sont plus que jamais rivés vers 2014.

Etre écologiste consiste souvent à argumenter qu’il ne faut pas oublier de prendre en compte le long terme dans nos décisions quotidiennes. Une fois n’est pas coutume, les écologistes souhaitent également rappeler qu’il ne faudrait pas non plus, les yeux rivés sur les échances municipales de 2014, en oublier nos problèmes quotidiens.

Aussi, les Jeunes Ecologistes

et les Ecologistes

vous convient-ils

 Sur leur stand de la rue Elie Gruyelle (Hénin-Beaumont),

emplacements 231/233,

un peu après le magasin “Chez Afflelou”

Dimanche 9 septembre

De 8 heures à 18 heures

 

L’écologie du quotidien, c’est une écologie qui rend service !

Ensemble, nous réfléchirons à toutes les astuces qui vous permettront d’attendre les prochaines municipales en positivant et en profitant au mieux de ce que notre territoire nous offre comme possibilités.

Parce qu’être Héninois ou Beaumontois, contrairement à ce que tentent de nous faire croire certains médias (et certains politiques), ce n’est pas une fatalité,

Parce que la vie est trop courte pour ne pas en profiter,

Et parce que notre ville regorge de possibilités,

Venez inscrire sur notre tableau des astuces pour “Vivre mieux à hénin-beaumont” vos bonnes adresses, vos idées pour voir la vie en vert, vos astuces et recettes pour acheter (et manger) bon pour la santé, local et pas cher, vos événements pour se changer les idées, vos contacts qui facilitent la vie, vos habitudes de balade nature dans les environs, etc

Bref, mutualisons, pour que tout le monde puisse en profiter!

Chamboule tout gratuit contre les idées reçues

Et si comme nous, la crise économique, sociale et environnementale vous mine le moral,
Et si, comme nous, les résultats des élections législatives vous ont psychologiquement amoché,
Nous sommes à votre service pour vous aider à vous défouler !

Sortir de l’euro nous sortirait de la crise? Hénin-Beaumont, fief de Marine Le Pen? La majorité municipale se tourne les pouces? Les écolos sont des bobos? Les immigrés des assistés? Le nucléaire une source d’énergie pas chère?

Venez lutter avec nous contre les idées reçues en les envoyant valdinguer!

Campagnes de rentrée des Jeunes Ecologistes

Enfin, notre stand sera l’occasion de découvrir les deux campagnes de rentrée des jeunes écologistes

Notre campagne de lutte contre les idées reçues sur l’immigration

Notre campagne d’adhésion “l’avenir n’est pas rose, ni bleu (marine), ni noir: il est vert”

A dimanche!

Carnet de campagne #1 – Ecologie, emploi et danse country!

Autre, Hénin-Beaumont, Présidentielle 2012

En ce jeudi férié de l’ascension, nous sommes allés à la rencontre des habitants de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais pour parler « emploi ». Petit retour sur une journée bien remplie!

Tout a commencé (très tôt) ce matin dans #monamiletrain par une bonne heure et demi de pliage de notre tract  «l’emploi, parlons-en ! », activité qui a eu le mérite d’achever de me réveiller et de m’échauffer pour les 4 jours d’actions intensives à venir autour des questions d’emploi dans le bassin minier.

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, ce sont 31600 emplois qui ont été supprimés en deux ans dans le bassin minier. Accompagnés de notre nouvel ami « Nestor le Mort » , nous sommes allés à la rencontre des habitants de la 11ème circonscription pour leur expliquer que les écolos ont les solutions non seulement pour créer des emplois, mais qui seraient en plus des emplois de qualité et respectueux des hommes. Car avoir du travail est une chose. Mais pas en être malade en est une autre! Oui au travail, oui à la santé!

Après les marchés de Noyelles-Godault et Libercourt, nous nous sommes rendus à la Foire à la ferraille de Carvin, où nous avons croisé pratiquement tous les candidats…

Et où je n’ai pu m’empêcher ni de tester mon adresse au stand scout, ni d’exécuter quelques pas de danse avec les Clubs Country de Carvin et de Libercourt!

S’en est suivie une après midi plus calme, durant laquelle j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec une journaliste du Figaro, puis de me promener dans le centre ville pour engager la discussion avec les passants et me détendre autour d »une bonne bière au Chanzy, en compagnie de ses habitués et de leurs débats politiques rocambolesques!

A demain, pour de nouvelles aventures!

{CP} Noël Mamère à Hénin-Beaumont ce mardi

Hénin-Beaumont, Législative 2012

Législatives 2012- Hénin Beaumont- Communiqué de Presse – Marine Tondelier, candidate EELV  

Marine Tondelier, candidate Europe Ecologie les Verts sur la 11ème circonscription de Pas-de-Calais (Hénin-Beaumont/Carvin), et Noël Mamère, député de la Gironde et ancien candidat Vert à la présidentielle, seront sur le marché d’Hénin-Beaumont.

Ils distribueront des tracts détaillant leur programme pour la prochaine élection législative, et engageront la discussion avec les habitants. Il s’agira notamment de les convaincre que malgré les rumeurs incessantes de corruption, le drame du chômage, la désindustrialisation, et l’instrumentalisation de ces difficultés à des fins électorales, le bassin minier reste un territoire plein d’avenir et de talents. Et que l’écologie, c’est possible aussi dans le bassin minier!


Rendez-vous : Mardi 15 mai à 9h30

Café « Le Chanzy »
6, Place de la République
62110 HENIN BEAUMONT

Contact sur place: Marine Tondelier (06 84 86 15 78)

Conférence de presse avec Eva et Cécile à Hénin-Beaumont

Hénin-Beaumont, Législative 2012, Nord-PdCalais, Présidentielle 2012

Mardi 10 avril, Cécile Duflot et Eva Joly étaient donc en visite à Hénin-Beaumont, déplacement raconté en photo dans l’article précédent . Je souhaitais revenir plus précisément, dans ce billet, sur la conférence de presse que nous avons organisée à l’occasion (et histoire de se réchauffer), au Chanzy.

Lors de mon intervention, en introduction, et pour « dresser le tableau local » si particulier, j’ai eu l’occasion de mettre plusieurs choses au point, que je vous propose de retracer ici, parce que tout de même, ça a son importance, et que ça résume assez bien ma posture par rapport à l’actualité rocambolesque. En voici une tentative de retranscription, même si « seul le prononcé fait foi ».

 » En tant que co-animatrice du groupe local « Europe Ecologie Bassin Minier », je voulais tout d’abord souhaiter la bienvenue à Cécile et à Eva, et à les remercier chaleureusement, ainsi que vous toutes et tous, d’avoir fait le déplacement.

En tant qu’habitante d’Hénin-Beaumont, vous vous en doutez, j’ai quelques précisions à apporter quant à l’actualité locale.

Concernant les « affaires » du PS, je n’ai pas vocation à me prononcer sur le fond de l’affaire tant que le PS n’a pas rendu les conclusions de son enquête interne, et tant que la justice ne s’est pas prononcée. Par contre, cela ne m’empêche pas d’être exaspérée par les conséquences que cela a eu et continue d’avoir sur ma ville.

Exemple le plus récent : l’ouvrage Rose Mafia, même si j’ai appris à accorder bien peu de crédit aux dires de son auteur, notre ancien maire révoqué,  Monsieur Dallongeville, a des conséquences locales attristantes: la parole politique est une nouvelle fois discréditée, le territoire à nouveau stigmatisé, et la perspective d’une sérénité retrouvée s’éloigne.

Je comprends le désarroi des militants politiques et des élus locaux qui, malgré leurs convictions sincères, se retrouvent mis en porte à faux.

Je comprends également la colère. Je la comprends d’autant plus que je la ressens aussi moi-même parfois, au fur et à mesure des épisodes du psychodrame politique local.

Cela vous choquera peut-être, mais je comprends même le vote FN. Je le comprends, mais je ne m’y résous pas.

Merci, Eva, de me donner l’occasion d’expliquer pourquoi je n’accepte pas que ma ville soit présentée comme le fief de Marine Le Pen (au point que des gens que je rencontre et qui ne sont pas d’ici, me demandent parfois de leur confirmer qu’elle est bien maire d’Hénin-Beaumont!)

Marine Le Pen est arrivée dans le secteur il y a quelques années, par pur opportunisme. Soit. Ca arrive, et il y en a d’autres. Mais la pire des impostures, c’est la stratégie de communication mise en oeuvre depuis. C’est en fait une double imposture.

1. Sur le fond: Madame Le Pen se fait passer pour « plus sociale que la gauche », et ce en totale opposition avec les positions qu’elle adopte au conseil régional ou au Parlement Européen, où elle n’a déposé aucun amendement depuis 2004, alors qu’elle est membre de la commission « Emploi et affaires sociales », au coeur des préoccupations qu’elle prétend défendre.

2. Sur la forme : elle a démissionné en février 2011 de son poste de conseillère municipale, au nom de « l’efficacité politique », préférant siéger au parlement européen où elle bat tous les records d’absentéisme. (en janvier 2012, elle était dernière député européenne française et 373ème sur 376, toutes nationalités confondues, en taux de présence). Dans le même temps, elle justifiait auprès de la presse sa démission du conseil municipal  par « l’efficacité politique »:  « Où suis-je la plus efficace pour mon pays, pour mon mouvement et pour ma ville ? » Manifestement pas à Bruxelles, vu son absence de travail là-bas.

Je m’arrête là car je ne veux pas passer la matinée à parler de Marine Le Pen, et que je pense que vous avez compris le mesage.

Mais laissez moi, avant de conclure, exprimer quelques messages, cette fois ci en tant que candidate sur la 11ème circonscription du Pas-de-Calais aux prochaines législatives.

Marine Le Pen n’est pas une fatalité, et je ne me résignerai pas. Mais je ne me présente pas à Hénin-Beaumont juste pour le duel « marine contre marine ». Je me présente sur cette circonscription car ici, c’est chez moi. Et parce que c’est ce territoire que j’ai envie de transformer. Mon expérience des campagnes précédentes que j’ai menées sur le territoire (Municipales de 2009, Régianales de 2010 puis cantonales de 2011) m’ont confirmées que le bassin minier est un territoire plein d’avenir. Ses habitants sont pleins de ressources.

Et j’ai la chance (en même temps je l’ai choisi) de défendre un programme à l’opposé de la rhétorique de repli frontiste. Car nos propositions écologistes répondent aux trois préoccupations majeures des habitants.

1. L’emploi, avec la création possible d’un million d’emplois verts en 5 ans

2. Le logement, avec un programme majeur de rénovation et d’isolation, créateur d’emplois non délocalisables, bon pour la planète, et bon pour le pouvoir d’achat grâce aux économies permises, en terme de chauffage notamment

3. La santé, surtout dans un territoire comme le bassin minier qui concentre 13% des sites les plus pollués de France, et où l’on enregistre des taux de surmortalité allant jusque 67%, record national

Finalement, le défi de l’écologie à Hénin Beaumont, c’est celui de la gauche populaire. Il faut revenir aux racines de la gauche. Aux gens, tous simplement. Et ouvrir de nouveaux horizons pour le territoire.

En conclusion, vous l’aurez compris, je considère qu’Hénin Beaumont mérite  des élu-e-s respectueux-ses de la confiance que leur porte les électeurs-trices. Plus largement, la 11ème circonscription mérite mieux que d’incessantes rumeurs de corruption et l’utilisation sans vergogne d’Hénin-Beaumont comme appartement témoin du projet frontiste.

Pour toutes ces raisons, je ne me présente pas à cette élection pour faire figuration, mais bel et bien avec l’intention de me donner les moyens d’être la candidate de gauche la mieux placée au soir du 1er tour. »

Photo de famille prise à l'issue de la conférence de presse, avec Eva, Cécile et les candidats locaux aux législatives (Sandrine Rousseau à Valenciennes, Slimane Tir à Roubaix, et Jean-François Caron à Lens)

Quelles solutions écolos aux crises dans le bassin minier?

Hénin-Beaumont, Nord-PdCalais, Santé, Social

Le bassin minier est un territoire plein d’avenir et de talents !

Un territoire où se dessinent de nouvelles perspectives et de nouvelles opportunités de développement : musée du Louvre-Lens, classement Bassin minier à l’UNESCO, nouveaux emplois, cadre de vie amélioré, etc.

Chacun d’entre nous peut devenir acteur de cette mutation simplement en partageant ses idées et opinions.

Car s’exprimer et débattre, c’est un acte de citoyen et s’engager en faveur d’une société solidaire, juste et respectueuse de chacun.

Le groupe Europe Ecologie les Verts propose de confronter librement ses idées à des acteurs de la société civile, associations et aux citoyens qui le souhaitent, et ce, sans aucun engagement politique.

La seule motivation : discuter et échanger les idées avec ceux croient au bassin minier et qui ont envie de l’accompagner dans un développement harmonieux et équilibré, où l’homme trouve toute sa place.

C’est pourquoi nous vous donnons rendez-vous à

Hénin-Beaumont, salle Jacques Prévert

(située rue Prévert derrière l’Atrium),

le vendredi 30 mars 2012

à partir de 18h30

Venez rencontrer et interpeler des acteurs associatifs, des représentants politiques.

Venez discutez avec vos voisins et amis des grands enjeux qui sont ceux du bassin minier et de nos populations.

Car demain s’invente ensemble et aujourd’hui !

 

Groupe EELV Bassin Minier


Pour tout renseignement, n’hésitez pas à me contacter au 06 84 86 15 78

N’hésitez pas à diffuser l’information, que nous soyons nombreux à imaginer ensemble l’avenir du territoire!

Des tracts et affiches sont à votre disposition ci-dessous:

Double tract A5 noir et Blanc

Tract A4 noir et Blanc

Affiche A3 Noir et Blanc

Double tract A5

Tract A4

Affiche A3